L'eau et les milieux aquatiques

L’eau, un sujet majeur pour la conception du projet

En menant des études pointues (hydrologiques et hydrogéologiques), SNCF Réseau a anticipé depuis 2002, avec l‘appui d’un comité d’experts, la maitrise des données en vue de la définition des mesures à mettre en œuvre pour assurer la transparence hydraulique du Contournement de Nîmes et de Montpellier, la préservation de la ressource en eau et la protection des milieux aquatiques.

SNCF Réseau s’est engagé au travers des « Engagements de l’État » à remplir ces objectifs de développement durable, qui sont désormais ceux d’Oc’Via.

 

 

Une ligne conçue pour ne pas perturber l’écoulement des eaux

Du fait de sa localisation, le projet présente un contexte hydrologique et hydraulique particulier, avec des phénomènes pluviométriques violents, de type "épisode cévenol".

Compte-tenu de ces particularités climatiques, une configuration de la ligne en remblais (surélevée) est nécessaire pour franchir (par viaduc ou ouvrage hydraulique) les nombreux cours d’eau et écoulements naturels présents et leur zone inondable, l’objectif étant de ne pas accroître le risque de crue.

Les ouvrages hydrauliques sont donc conçus de manière à assurer la sécurité optimale des riverains et des passagers, ainsi que la pérennité de l’infrastructure ferroviaire.