Les équipements ferroviaires

vue d'une voie de train

Les équipements ferroviaires constituent un enjeu majeur pour la mixité de la ligne. Ils doivent en effet être adaptés aux circulations du fret et des voyageurs. Ils se décomposent en trois grands sous ensembles :

La grave bitume


grave bitume

 

 

 

 

 

 

 

 

La plateforme du CNM intégre une spécificité innovante pour une voie ferrée : une structure d’assise bitumeuse.

Classiquement, le ballast des voies ferrées repose sur une succession de couches compactées de matériaux nobles granulaires (corps de remblai, couche de forme, sous-couche).

 

La mise en œuvre d’un revêtement goudronné a de nombreux avantages :

  • En conception, cette assise est plus économe en matériaux car elle permet de diminuer l’épaisseur des couches du remblai ; de plus, le bitume ayant une imperméabilisation accrue cela facilite l’écoulement des eaux pluviales, une conception du tracé plus souple et des apports en matériaux extérieurs diminués.
  • Pendant les travaux, après la mise en œuvre de cet enrobé et avant la pose des voies ferrées, la plateforme est comparable à une chaussée routière. Certains travaux ferroviaires sont réalisés par camions plutôt que par train (déroulage de câbles, pose des supports caténaires, …), ce qui facilite la pose des équipements ferroviaires.
  • En phase d’exploitation, cette innovation crée une paroi entre les matériaux du remblai et le ballast empêchant les mauvaises herbes de pousser, ce qui diminue le recours à des désherbants pour l’entretien de la plateforme. Elle posséde également des propriétés mécaniques favorables plus souple qu’une sous-couche classique et favorise l’absorption des chocs générés par le passage des trains, diminuant ainsi l’usure des matériaux et la propagation des vibrations tout en assurant la stabilité de la voie.

La voie

 

illustration rails

 

 

 

 

cliquez sur l'illustration pour zoomer

 

 

 

 

 

La voie se décompose en 3 parties :

  1. Le ballast, maintient la voie en place en répartissant la charge sur la plateforme. Il est constitué de pierres concassées très dures, ce qui nécessite parfois de les faire venir de loin.
  2. Les traverses en béton sont ancrées dans le ballast ; elles maintiennent l’écartement des rails et fixent la position de l’ensemble.
  3. Les rails, soudés en une seule pièce, sont réglés au millimètre et régulièrement meulés pour un plus grand confort (moins de vibrations et moins de bruit).

Voir la vidéo de la pose des voies

L'alimentation électrique

alimentation électriqueLa ligne sera alimentée en 2 fois 25000 volts en courant alternatif, transformé depuis le réseau de transport électrique national à très haute tension. Le captage du courant entre le fil de contact de la caténaire et le train se fait par un équipement articulé en forme d’arc situé en toiture sur la locomotive, appelée pantographe.

 

 

Voir la vidéo sur l'alimentation électrique

La signalisation et les télécommunications

Afin de gérer et réguler le trafic des trains sur la nouvelle ligne, un système de signalisation et de télécommunication doit être mis en place pour garantir la sécurité des convois et assurer la fluidité des circulations.


Deux systèmes de signalisation seront déployés pour la circulation des marchandises et des voyageurs :

 

1. Le Bloc Automatique Lumineux, système classique de signalisation, compatible avec l’ensemble des trains de marchandises, il fonctionne avec des signaux lumineux le long de la voie, 3 indications principales sont données aux conducteurs :
 

- Vert, je continue,

- Jaune, je ralentis pour être en situation de m’arrêter au prochain feu,

- Rouge, je m’arrête.
 

Le Bloc Automatique Lumineux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. l’ERTMS de niveau 1, système européen de signalisation destiné à faciliter les échanges internationaux en toute sécurité.  Le train reçoit son autorisation de circulation via des balises au sol ; cette autorisation de mouvement est calculée par un système informatique, en fonction de l'occupation de la voie sur l’itinéraire devant être emprunté par le train.

 

schéma controle train
cliquez sur l'illustration pour zoomer

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir la vidéo sur la signalisation ferroviaire


500 000 tonnes de ballast