Les types d'essais

Essai sur le BAL












Les essais statiques

Ils permettent de vérifier la conformité des fonctions dans chaque domaine technique, individuellement et par sous-ensembles. Cela concerne :
  • La signalisation
  • Les télécommunications (GSM-R et téléphonie ferroviaire en voie)
  • Les installations fixes de traction électrique : sous-station, postes de traction en ligne
  • La caténaire
  • La voie ferrée
Ces essais sont réalisés à la fois sur site mais également sur des plateformes dédiées. Oc’Via Construction dispose pendant cette phase d’un personnel très spécialisé et d’équipements éprouvés et performants.
 

Les essais d’intégration avec le Réseau Ferré National (RFN)

Ils ont pour but de contrôler le bon fonctionnement des équipements de la ligne avec ceux du RFN (installations adjacentes, Poste de Commande à Distance de Nîmes Nord, Central Sous Station de Lyon et de Montpellier). Il s’agit donc de vérifier toutes les interfaces de la ligne nouvelle avec le réseau existant, notamment aux jonctions.
 

Les essais dynamiques d’homologation

C’est la phase la plus visible et la plus sensible des essais, car des trains circulent alors sur la ligne nouvelle. En complément des essais précédents, ces tests dynamiques permettent de vérifier la compatibilité des installations avec une circulation de trains à la vitesse nominale de la ligne, en garantissant sécurité et confort.
 

Sur le CNM, ils démarreront à basse vitesse (80 km/h environ) pour s’assurer que les installations fonctionnent bien lorsqu’elles sont circulées. Les essais à grande vitesse seront ensuite atteints par étapes, de 160 km/h jusqu’à 242 km/h. Ce maximum représente la vitesse nominale de la ligne (220 km/h) + 10%.
 

Les rames d'essais
Lors des essais dynamiques, les trains de mesures et la rame de montée en vitesse vont permettre, grâce à des systèmes de contrôle et des capteurs, de mesurer l’ensemble des paramètres de la ligne. Les montées en vitesse représentent environ 100 passages, soit 7000 km d'essais avec la rame dédiée.
La rame de montée en vitesse est une rame extraite du service commercial de la SNCF, que l’on aménage pour y installer les divers équipements de mesures et d’enregistrements. 
Durant ces circulations, il est naturellement strictement interdit d’accéder à l’emprise ferroviaire. Le personnel est soumis à un règlement de sécurité spécifique « essais ».

 


100 passages

7000 km d'essais